Au-delà du fruit

Exposition à la Distillerie Morand

La Distillerie Morand expose une sélection de photographies en grand format faisant suite à un concours dont le thème était le fruit et la distillation. Certaines se trouvent dans la Distillerie et d'autres sur son parking. La supervision du projet a été menée par Laurence Rasti, responsable de l’Unité Photographie à l’EDHEA. Romain Iannone, diplômé Bachelor 2021, est également le lauréat du Prix Distillerie Morand 2021.

Photos de Marcia Domenjoz, Alessandro Ferrari, Romain Iannone, Céline Simonetto, Emilie Suchet



A découvrir du 9 septembre 2021 au 2 février 2022

Vernissage le 9 septembre à 18h30
Performance sonore de Claire Frachebourg, diplômée Bachelor 2021, à 19h
Parking de la Distillerie Morand, Rue des Petits-Epineys, Martigny


Aperçu des travaux

Marcia Domenjoz aborde des questions d’héritage et de mémoire, sur fond de sa propre histoire familiale. La visite de la distillerie lui fait revivre le souvenir de la cuisine de sa grand-mère, lieu de partage et de transmission. Elle décide de mêler la cuisine et la photographie par le procédé du film soup, «soupe de films». Avant ou après avoir shooté, les pellicules sont cuisinées, cuites ou non, dans des préparations liquides des produits emblématiques de Morand.


Alessandro Ferrari présente dans ses images son alter ego Solo, un personnage émanant des cultures urbaines. Il s’inspire de la pratique du flexing, mot qui vient de l’argot de rue anglais to flex, pouvant se traduire par «exhiber». Cet usage est détourné au deuxième degré dans les images : les mises en scène sont modestes, les bouteilles sont souvent à moitié vides… Néanmoins, Solo est toujours très heureux, accompagné par sa bouteille d’Abricotine, de Williamine ou de Coing.


Lauréat en 2021 du Prix Distillerie Morand pour son travail de diplôme, Romain Iannone met en avant dans son projet le côté créatif et aventureux du processus d’élaboration d’un produit et réalise des images qui résultent d’un jeu de mise en scène, de composition et d’équilibre.


Céline Simonetto propose un projet autour du souvenir. Quand elle pense à Morand, elle pense aux fruits, mûrs à souhait, juteux et savoureux. Squitch squitch. Ils s’écrasent sur les voitures parquées à l’ombre des arbres et dégoulinent sur les pare-brises. Squitch squitch. On aimerait les prendre avec les mains, les éclaffer entre nos doigts, dans un geste tendre et quasi charnel. Squitch squitch. Leurs couleurs estivales rappellent le soleil, les vacances, le Valais, les voitures.


Emilie Suchet s’intéresse à la notion de temps, de la rencontre, celui d’avant, d’après, d’un moment convivial. Pour l’artiste, les produits Morand évoquent le partage, les goûters entourés de nos proches. Tel un portrait de famille, où les personnes sont absentes, mais où les traces de leur présence sont sur la table.