Art Work(ers)

Le projet Art Work(ers) s’intéresse aux échanges entre économie industrielle et pratiques artistiques et part du postulat que ce type d’échanges ne modifie pas seulement l’espace de travail et d'exposition, mais la perception même de la notion de travail artistique. A une époque où la récupération des friches devient de plus en plus pressante avec les nouvelles vagues de désin-dustrialisation, Art Workers souhaite tester des modèles alternatifs de récupération du patrimoine industriel par la pratique d'exposition.  Il s'agit, d'une part, de relire en filigrane l'histoire des collaborations entre artistes et travailleurs dans les usines pour interroger la convergence entre les circonstances pratiques du « loft living » et de la gentrification et l'intérêt de l'art contemporain pour l'histoire « from below ». Il s’agit, d’autre part, de prolonger cette recherche historique par un projet pilote focalisé sur le village ouvrier de Chippis, qui s’est développé à la périphérie de Sierre autour des usines Constellium.