Situations sensibles

Pour une esthétique de l’ambiance

Le projet de recherche Situations sensibles s’est intéressé aux phénomènes de qualité diffuse et d’ambiance que génèrent des espaces contingents liés à l’architecture: visions de traverse, états provisoires non spectaculaires, dimension cachée, parfois anonyme, inesthétique ou laissée pour compte de l’espace public.
Dans un premier temps, la recherche s’est portée sur 5 villes moyennes sans qualités spécifiques (Bordeaux, Belfast, Bonn, Bienne et Brindisi) afin d’établir une typologie de situations en s’attachant à l’atmosphère entre les choses (le construit) et à l’aspect générique de ces villes et en contournant leur évidence identitaire —leur « image ».
Dans un deuxième temps, Situations sensibles s’est focalisée sur le quartier Pré-Du-Marché/St-Roch à Lausanne. Des interventions éphémères associant l’art à l’architecture ont été installées et ont été sujets à analyses et discussions. Cette étape s’est appuyée sur une collaboration entre la Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg (Institut Transform) et l’EDHEA (Master of Arts in Public Spheres), inaugurant un travail collaboratif entre les étudiants des deux filières. Elle a été prolongée par la collaboration du groupe de travail impliquant l’enseignant et responsable de l’Institut Transform, Florinel Radu, et le chef de projet et enseignant au MAPS Robert Ireland ainsi qu’avec le professeur du CRESSON Grégoire Chelkoff qui a intégré une approche sonore de l’espace.
Par cette démarche, il s’est agi de déplacer les pratiques de l’artiste et de l’architecte vers un autre terrain que celui de la construction et de l’intervention artistique (Kunst am Bau): celui de l’espace urbain en termes d’atmosphère ou d’ambiance située, en caractérisant la présence ou l’absence de « qualité » d’un lieu, préalable nécessaire à toute forme d’intervention préfigurant une possible réhabilitation du résiduel, de l’accidentel, du non-spectaculaire.
Les résultats de cette recherche ont été exposés au Forum d’architectures de la Ville de Lausanne (F’AR) du 16 janvier au 02 février 2020.
L’ensemble du matériel collecté et mis en forme pendant le processus de recherche est réuni dans la publication.

Ecoles partenaires
Institut Transform, Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg
Centre de recherche CRESSON, École nationale supérieure d’architecture de Grenoble, Unité de recherche MHAAevt, École nationale supérieure d’architecture de Grenoble
éditions fink, Verlag für zeitgenössische Kunst, Zürich

Concept et rédaction: Nicolas Vermot-Petit-Outhenin, Georg Rutishauser et Robert Ireland
Design et réalisation: Claudia Jenny Palma, Georg Rutishauser
Textes : Omar Adel, Caterina Giansiracusa, Robert Ireland, Emanuelle Kläfiger, Lucia Masu, Florence Ineichen, Grégoire Chelkoff
Traduction du français en anglais: Natascha Pittet, Shani Lawrence,
Révision et correction: Stéphanie Sonnette, Laurent Auberson (français), Shani Lawrence, Sarah Quigley (anglais)
Photographie: Nicolas Vermot-Petit-Outhenin, Andrea Herrera
Impression et reliure: Kösel GmbH & Co. KG, Altusried-Krugzell
Sortie: octobre 2020
ISBN: 978-3-03746-245-4
Nombre de pages: 256 pages en couleur, bilingue français / anglais