Michèle Rochat

Something Must Be Wrong

Something Must Be Wrong

2021
éléments en grès émaillé



La tension entre organique et inorganique donne également forme aux éléments en céramique émaillée de Something Must Be Wrong (2021) de Michèle Rochat, réunis dans une installation qui fait allusion à la dimension construite du paysage naturel. Résultat d'une transformation physique et chimique de la matière par la cuisson, les galets irisés évoquent la transmutation rêvée par les alchimistes et, d'autre part, les limites des ressources de la terre et leur épuisement.



Céramiste de formation, Michèle Rochat est titulaire d'un DAS du Centre d'expérimentation et de recherche sur la céramique contemporaine (HEAD-Genève) et d'une licence en arts visuels de l'EDHEA. Elle est membre fondateur de L-Imprimerie, espace de création et d'exposition à Lausanne, et présente régulièrement son travail dans des galeries, biennales et musées en Suisse et à l'étranger. Son travail consiste à dépasser la fonction purement utilitaire des objets pour révéler, par la transformation et le déplacement, la relation intime, parfois fétichiste, que nous entretenons avec eux. C'est avec une distance ludique, teintée d'ironie, qu'il met en lumière certaines ambiguïtés du monde contemporain, sans hésiter à ébranler la céramique dans sa forme la plus conventionnelle. Depuis 2018, Michèle Rochat est responsable du laboratoire modelage et polymères à l'EDHEA.

Michèle Rochat, Something Must Be Wrong, 2021. Photo: Marco De Rosa

Michèle Rochat, Something Must Be Wrong, 2021. Photo: Marco De Rosa