Medical Borders

Exposition aux Arsenaux

Parmi les vastes fonds d'archives de l'État du Valais se trouvent sept boîtes étiquetées «Contrôles pulmonaires des étrangers aux frontières». Elles contiennent des dossiers médicaux et des radiographies de quelques centaines de travailleurs et travailleuses qui sont entrés en Suisse par Brigue dans la seconde moitié du XXe siècle. Il s'agit de traces rares mettant en évidence le processus de contrôle sanitaire obligatoire pour les saisonnières et saisonniers, processus appliqué à des milliers de personnes entre la moitié des années 1940 et le début des années 1990.

L'exposition Medical Borders est le résultat d'un projet de recherche multidisciplinaire au sein de l'EDHEA, coordonné par Prof. Jelena Martinovic et avec la participation des artistes Maria Iorio & Raphaël Cuomo et Laurence Rasti, des architectes Lucia Bernini et Jonas Heller, et du chercheur et commissaire Andrea Bagnato.

Medical Borders a pour but de montrer ces dossiers dans un cadre critique, tout en questionnant leur logique sous-jacente, et de rappeler que les images médicales sont loin d'être des objets neutres.

Les installations sont complétées d'un programme d'événements qui aura lieu à la Médiathèque Valais – Sion (performance et tables rondes) ainsi qu'à Brigue, sous forme d’une visite commentée.


Informations pratiques

Les Arsenaux - Médiathèque Valais - Sion (Rue de Lausanne 45)
Du 20 janvier au 5 avril 2024
Vernissage: vendredi 19 janvier, 18h30


Programme

  • Vendredi 19 janvier, 19h, les Arsenaux: Echoes of the Unspoken, performance par Shatha Al-Delghady, artiste-performeuse, étudiante Master

    Dans Echoes of the Unspoken, l’artiste Shatha Al-Delghady laisse traîner le micro et le fait tourner dans le public. Lorsqu'il revient, il n’y a plus de son. En explorant les multiples possibilités d’un microphone, l'artiste traite d'aspects comme voler des voix ou être forcé d'écouter. Pour elle, le public devient un espace sûr dans lequel elle se jette, utilisant le langage pour exprimer l’appartenance et l’isolement, la communauté et le deuil.

  • Jeudi 29 février, 18h30, les Arsenaux: Ecouter l'archive, table ronde avec Anna Daneri (curatrice), Alain Dubois (chef du Service de la Culture Valais, auparavant directeur des Archives de l’Etat du Valais), Raphaël Cuomo et Maria Iorio (artistes visuel·les) et Manuel Leite (ancien secrétaire syndical chez Unia Valais), modérée par Jelena Martinovic

    La première table ronde est organisée autour d’une discussion sur les sonorités des archives. Elle interroge la dimension affective des documents et l’approche des chercheurs, chercheuses et artistes: Comment aborder l'écoute des fonds d'archives? Comment travailler sur les trajectoires sensibles des migrations et imaginer le partage public des témoignages oraux? Comment écouter des documents tels que les radiographies, qui sont essentiellement visuels? Raphaël Cuomo et Maria Iorio dévoileront au public les démarches employées dans leur film 2, produit à l'occasion de l'exposition. Anna Daneri et Alain Dubois donneront leurs perspectives sur l’exposition alors que Manuel Leite témoignera de son expérience en tant que saisonnier.

  • Lundi 4 mars, 16h, EDHEA: Reading Shadow Knowledge: Samia Henni on Medical Borders and Colonial Toxicity, séminaire public avec l'intervention de Samia Henni, (historienne de l'architecture, professeure et curatrice, gta ETH)

    Dans ce séminaire, Samia Henni réagit à l'exposition Medical Borders en interrogeant les histoires de l'envrionnement bâti, détruit et imaginé, en particulier celles générées par les processus et mécanismes de la colonisation, en se basant sur ses travaux réalisés, dont Archives: Secret-Défense (exposition à ifa Gallery/SAVVY Contemporary, Berlin, 2021; Architecture of Counterrevolution: The French
    Army in Northern Algeria
    , publié en 2017)

  • Jeudi 7 mars, 18h30, les Arsenaux: Patrimoine migrant, présentation par les membres du projet Aux Abris (Tanguy Caversaccio, architecte ETH, Iskander Guetta, designer industriel, Sevda Güney, professeure et militante des droits humains, Rosida Koyuncu, réalisatrice et activitste LGBTIQ+, Elio Pansese, diplômé de sciences politiques UNIL et IHEID), suivie par une table ronde, introduction Jasmina Cornut (conseillère Patrimoine culturel au Service de la culture Valais), modération Jelena Martinovic

    Le deuxième événement public s’articulera autour d’une présentation de l'exposition Aux Abris (avril-juin 2023) qui a abordé de manière critique l'histoire, les usages et les potentiels des abris de protection civile en Suisse. La présentation sera suivie par une table ronde sur les enjeux contemporains autour du patrimoine matériel et immatériel. Elle interrogera les espaces et leurs impacts ambivalents, l'héritage de l'architecture moderniste et les expériences vécues, notamment en lien avec l'accueil et la migration, en explorant le rôle actif des artistes, militant·es, curatrices et curateurs dans les débats contemporains et sociétaux sur le patrimoine. La présentation fait plus largement le lien avec le bâtiment du Grenzsanität, abordé dans le cadre de l’exposition.
    La table ronde sera précédée d’une visite guidée thématique de l'exposition, donnée par le commissaire Andrea Bagnato à 17h30.

  • Samedi 9 mars, 14h, Brigue: Du poste sanitaire de la frontière au portail du tunnel du Simplon, promenade publique organisée par Jonas Heller et Lucia Bernini, avec la participation d'Elisabeth Joris (historienne UZH), de Rune Frandsen (architecte et historien de la construction, ETH), de Jelena Martinovic (responsable IRAV) et de Salvatore Bevilacqua (responsable de recherche à l'Institut des humanités en médecine, CHUV-UNIL)
    Vers le formulaire d'inscription

    La promenade, menée en français et en allemand, débutera devant le site du Service sanitiare de frontière de la gare de Brigue, avec une mise en contexte de l’histoire du bâtiment, sa construction et son utilisation. Des supports visuels (bannières, imprimés, plans) seront distribués et diffusés lors des présentations afin de faire découvrir les espaces du bâtiment et les expériences vécues. Le témoignage Fils de mémoire sera lu et commenté par Salvatore Bevilacqua. La promenade se poursuivra ensuite le long des voies ferrées de la gare des marchandises (quartier «Rhonesand») jusqu'au portail du tunnel. Rune Frandsen et Elisabeth Joris, deux spécialistes de l'histoire de la migration et de la construction ainsi que des trajectoires ouvrières en Valais, avec un accent sur les perspectives féministes, permettront aux participant·es d’approfondir leurs connaissances sur la migration dans le Bas et le Haut-Valais et de remettre en question le patrimoine matériel et immatériel du Service sanitaire de frontière.
    Vers le formulaire d'inscription