L’ecav disparaît, vive l’édhéa

Sierre, le 10 janvier 2019

L’ecav disparaît, vive l’édhéa

Un nom véhicule sans doute une histoire, mais il doit aussi correspondre à une actualité. Celui de l’École cantonale d’art du Valais disait très insuffisamment ce qu’est cette institution septuagénaire. Pour mieux signifier la dualité de l’établissement: une école d’arts appliqués, fortement spécialisée en graphisme, et une haute école d’art, ce sera l’école de design et haute école d’art du Valais, ou édhéa, dès ce jeudi 10 janvier.

Autre nouveauté: depuis le 1er janvier, l’édhéa rejoint la grande famille de la HES·SO
Valais- Wallis, déjà riche de quatre membres:
Haute Ecole d’Ingénierie
Haute Ecole de Gestion
Haute Ecole de Santé
Haute Ecole de Travail Social.

Cette intégration à part entière à la HES-SO Valais-Wallis donne véritablement l’opportunité de développer de nouvelles collaborations académiques entre les hautes écoles. Un premier exemple concret, dans le domaine de la recherche, est l’ArtinLab qui vient de voir le jour. Cet incubateur d’idées alimenté par la rencontre entre des scientifiques et des artistes amènera une approche novatrice de différentes problématiques de société.

Quant à l’Institut de recherche de l’édhéa, riche de plus de vingt ans d’expérience, il rejoint par ailleurs les huit instituts déjà existants au sein de la HES-SO Valais-Wallis.

Les derniers jours de 2018 ont aussi été l’occasion de se projeter vers l’avenir suite à l’annonce faite par le Conseil d’État de la construction d’un nouveau bâtiment pour l’école. Cette future édhéa verra le jour grâce à la collaboration de la Ville et du Canton. Installée depuis 1997 à Sierre, l’école a en effet très vite été freinée dans son développement par l’étroitesse et l’inadéquation des locaux.
Le Département de l’économie et de la formation du Canton du Valais estime les coûts du projet entre 30 et 35 millions de francs. Selon la Loi sur la localisation des écoles de degré tertiaire et contribution des communes sièges, le Canton pourvoira pour 90 % à son financement et la Ville de Sierre pour 10%. La Ville mettra aussi à disposition un terrain. Le projet doit encore être affiné, son emplacement précis doit être défini ainsi que le calendrier des travaux. Mais l’horizon 2023 demeure le calendrier idéal.
Nous avons également le plaisir d’annoncer la création de deux résidences d’artistes qui s’ajoutent aux possibilités offertes aux étudiant.e.s diplômé.e.s de l’édhéa. Il s’agit d’une part de deux résidences de trois mois sur le site de La Becque à La Tour-de-Peilz, ainsi que d’une résidence exceptionnelle en territoires aborigènes en Australie. Cette dernière fait suite à un partenariat avec la fondation Opale de Lens.

L’année 2019 est aussi celle des 70 ans de l’école. La dancewalk de Foofwa d’Imobilité en sera un moment particulièrement spectaculaire qui inclura tout le Valais. L’Ultra Valais dancewalk durera 9 jours (28.9-6.10), menant ses participant.e.s du Glacier du Rhône jusqu’au Bouveret.

Mais c’est toute cette année anniversaire qui sera marquée par de nombreux projets, grâce à un réseau de partenaires développé au fil des ans et encore fortement augmenté ces derniers mois. Un réseau qui inscrit l’école dans une région au riche potentiel culturel, mais la projette aussi - et ses élèves et étudiant.e.s avec - dans des perspectives internationales.
Les portes ouvertes du samedi 26 janvier seront une des premières occasions de découvrir l’école sous sa nouvelle identité, élaborée par l’atelier baldinger•vu-huu.

Jean-Paul Felley, directeur