Dispositifs artistiques et sensibilisation aux changements climatiques

Equipe de recherche: Maëlle Cornut (cheffe de projet, édhéa), Alain Antille (responsable de l'Institut de recherche), Aurélie Strumans et Meret Knobel (Unité de production vidéo UP)

Intervenant-e-s:
Christel Dischinger (biologiste spécialiste en gestion intégrée des ressources en eau, cheffe de projets pour la Fondation pour le développement durable des régions de montagne - FDDM), Yaëlle Linder-Berrebi (licenciée en lettres, formatrice d'adultes et géographe, cheffe de projets pour la Fondation pour le développement durable des régions de montagne - FDDM), Nicolas Fontaine (paysagiste),
Nita Ramadani (enseignante centre scolaire de Borzuat)

Partenaires: Office fédéral de l’environnement (OFEV), Fondation pour le développement durable des régions de montagne (FDDM), Canton du Valais, Ville de Sierre, Direction des écoles de la Ville de Sierre et centre scolaire de Borzuat

Ce projet est mis en œuvre dans le cadre du programme pilote Adaptation au changement climatique, soutenu par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV).



Ce projet entend sensibiliser la population résidente d’un quartier pilote aux changements climatiques par le biais d’une démarche pédagogique, artistique et participative. En associant enfants, parentèle et cercle des proches, nous souhaitons mettre à l’épreuve une dynamique d’adaptation du cadre de vie à l’élévation des températures par la conception et la réalisation d’œuvres végétales (dispositifs artistiques). Centrés dans un premier temps sur des espaces scolaires et privés, cette démarche de végétalisation créative se veut contagieuse et pourra donner lieu ultérieurement à des initiatives citoyennes touchant l’espace public.
En replaçant la problématique climatique dans la sphère personnelle (du commun vers le propre) et le lieu de vie (du réchauffement planétaire vers celui du quartier), le projet entend stimuler les initiatives individuelles et montrer que ces nouveaux défis sont l’affaire de tous, engagent la responsabilité de chacun. L’art est un outil de sensibilisation et d’implication populaire adapté à cet enjeu, il fournit un levier efficace pour la recherche de solutions créatives.



Objectifs

  • Replacer la problématique souvent perçue comme « abstraite » des changements climatiques dans le contexte particulier, personnel et sensible du milieu de vie (du général vers le particulier, du public vers le privé).
  • Informer la population résidente de ses effets directs et concrets, mais aussi l'impliquer directement dans la recherche concertée de moyens créatifs susceptibles d'en atténuer les effets (du top-down vers le bottom-up).
  • Mettre à l’épreuve une démarche locale exemplaire, susceptible d’être reprise et prolongée ailleurs (« faire école »).
  • Réaliser des dispositifs artistiques permettant de lutter contre les îlots de chaleur.



Méthodologie

Le projet s’inspire de différentes pratiques artistiques contemporaines (art participatif, community-based art, art écologique) qui cherchent à réhabiliter notre rapport à la nature par une action directe sur les écosystèmes et/ou par un travail de sensibilisation aux questions environnementales. La dimension d’usage de la démarche artistique telle que prônée notamment par les Nouveaux Commanditaires sert de modèle, dans la mesure où l’artiste s’adapte à une demande sociale et travaille en collaboration étroite avec la population locale impliquée dans toutes les étapes du processus (participation et co-délibération).



Résultats

Œuvres végétales réalisées dans le cadre scolaire et dans des espaces privés, ainsi que des espaces récréatifs de la ville de Sierre.
Matériel pédagogique pour des ateliers pratiques à disposition des écoles.
Film documentaire sur la genèse et les résultats du projet diffusable sur différents canaux (presse, Internet)