Imaginaires résiduels

Lieux d’expériences esthétiques

En aurait-on fini avec l’« expérience esthétique » ? Tel est le constat que pourraient nous pousser à faire des phénomènes récents dont la disponibilité au monde.
Loin de considérer le « regard esthétique » comme étant désuet, ce projet de recherche peut apporter un élément de réponse à ce phénomène, en déplaçant la problématique du champ théorique vers le champ de l’art (de la pratique), à travers une démarche immersive, en quête de ce que nous pourrons nommer « des imaginaires résiduels » hérités de la tradition esthétique.
« Imaginaires résiduels » entend investiguer le champ phénoménologique de l’esthétique en s’interrogeant sur la rencontre générée par des lieux d’expériences dépassant le champ purement artistique.
Une collection de cas de récits paradigmatiques qui retracent ce type d’expériences sera aussi analysée sous forme de commentaires. Une publication en sera le résultat.
Se fondant sur cette compilation, « Imaginaires résiduels » engagera une demi-douzaine d’approches de sites en tant que vecteurs d’expérience dont la restitution se fera sous la forme d’une documentation filmée vidéo.

Durée: Juillet 2021-octobre 2022

Collaborateurs:
Benoît Antille, membre du corps enseignant
Virginie Jordan, assistante, son
Stéphane Darioly/ Videocraft, Genève, caméra