Mot du directeur

L’ecav devient l’édhéa, école de design et haute école d’art du Valais

En 2019, pour son 70e anniversaire, l’ecav devient l’EDHEA, École de design et haute école d’art du Valais. Et, elle fait dès aujourd’hui partie, dans sa totalité, de la HES-SO Valais-Wallis.
Le nouveau nom de notre école met en évidence ses deux pôles d’enseignement: son école d’arts appliqués, fortement spécialisée en graphisme, et une Haute école d’art.
Quelle est la spécificité de l’EDHEA? Comment se distingue-t-elle des autres écoles d’art de Suisse romande?
Notre objectif va au-delà de la seule formation de futur.e.s artistes et de designers. Une école comme la nôtre amène l’élève ou l’étudiant.e à apprendre des techniques, bien sûr, mais aussi à réfléchir sur le monde. A développer sa créativité dans divers domaines.
Le mot est posé: créativité. Un atout qui aujourd’hui ouvre des portes bien au-delà des seuls ateliers. À la sortie d’une école d’art, les voies sont multiples, elles ne se limitent pas aux espaces sacralisés des institutions. Elles devraient permettre aux jeunes adultes un accès aux divers métiers de la culture, de la médiation, de la réflexion et de la communication visuelle.
L’une des filières de notre école comporte un Master of Arts in Public Spheres (MAPS), une formation qui traite de l’art dans la sphère publique. Cette spécialisation, reconnue bien au-delà de nos frontières, est aussi l’une des thématiques phare de l’institut de recherche de l’EDHEA.
Située au cœur de l’arc alpin, dans une région propice à l’étude et à la recherche, l’EDHEA accueille quelques 230 élèves et étudiant.e.s, suisses et d’une dizaine d’autres nationalités, principalement des pays situés hors de l’Europe. Nous restons également en contact étroit avec nos alumni, ainsi qu’avec un vaste réseau d’intervenant.e.s reconnu.e.s au niveau international.
C’est ainsi que notre école cultive et développe encore l’esprit qui me tient à cœur: celui d’une structure d’expérimentation et de recherche.
De nombreux projets, expositions, publications, conférences et colloques permettent une lecture transdisciplinaire des arts visuels, mis en dialogue avec la danse, le théâtre, le graphisme ou encore l’architecture. J’aimerais également accorder une place particulière au son, et à toutes les disciplines qui le convoquent.
Au final, l’objectif de l’édhéa est d’accompagner chaque élève et étudiant.e dans son parcours professionnel et/ou artistique en favorisant l’ouverture vers toutes les disciplines.

Jean-Paul Felley
Directeur de l’EDHEA