MAPRO - Mapping et analyse de l’économie de projet dans le champ de l’art

Les cantons de Vaud et du Valais comme 'case studies'

Equipe de recherche IRAV
Benoit Antille (chef de projet), Léa Klaue (anthropologue visuelle)

Partenaires scientifiques
Sylvain Guyot (géographe, professeur des universités, Université Bordeaux Montaigne), Grégoire Le Campion (ingénieur d’études et statisticien CNRS, Université Bordeaux Montaigne

Financement
HES-SO (RCDAV), IRAV (EDHEA), Laboratoire UMR 5319 Passages CNRS - Institut Universitaire de France (participation in-kind), Service de la culture de l’Etat du Valais, Fondation Ernst Göhner



Alors que "l’œuvre" et "le marché de l’art" sont depuis longtemps au centre des préoccupations du monde de l’art, "le projet" et "l’économie de projet" n’ont pas encore bénéficié de la même attention à une époque où, pourtant, la carrière des artistes et des curateurs·trices se construit en grande partie à travers une succession de projets, encadrés par des politiques culturelles publiques et privées. Jusqu’à présent, cette économie n’a encore fait l’objet d’aucune étude systématique et n’a jamais été mesurée en tant que telle à l’échelle d’une scène de l’art. En l’absence d’une telle étude, il est difficile de comprendre quel est son impact sur la vie des artistes et des chercheurs·euses. Le but du cette recherche est de combler ce manque à travers deux études de terrain: dans le canton de Vaud et en Valais.

Partant du postulat que l’économie de projet a un impact sur les pratiques artistiques, notamment à travers les critères des appels à projets, les processus de sélection et les modes d’évaluation qui les encadrent, ce projet de recherche a pour buts de montrer:

  • De quoi est fait et comment fonctionne l’écosystème de l’économie de projet (identifications des lieux et des acteurs·trices impliqués·es, des types de projets réalisés, des réseaux et de leurs dynamiques, etc.)?
  • Quelle est l’importance de cette économie par rapport à l’économie d’œuvre?
  • Et, surtout, quel est l’impact de cette économie sur le travail des artistiques - étant précisé que cette recherche doit d’abord bénéficier aux artistes et chercheurs·euses concernés·es ?



Résultats

  • Journée de recherche Le champ de l'art face à la logique du projet: vers une reconfiguration du monde de l'art et des pratiques artistiques? le 15 mars 2024 à la Médiathèque Valais - Sion
  • Les résultats de la recherche seront présentée dans un article peer review rédigé en collaboration avec Sylvain Guyot et Grégoire Le Campion. Cet article sera en open access.
  • Un ouvrage sera publié à destination des acteur·trices de l’économie de projet (notamment des artistes), dans le but fournir un outil de travail et de réflexion utile et critique leur permettant de mieux comprendre la logique de l’économie de projet et comment y naviguer.
  • Un film sur les stratégies développées par les artistes au sein d’une économie de projet sera finalisé et présenté dans le cadre de cette recherche.
  • Des assises de l’économie de projet dans le champ de l’art seront organisées à Sierre, à l’EDHEA, au début du mois de juin 2024. Réunissant des représentants·tes du monde de l’art (artistes, chercheurs·euses, curateurs·trices, historiens·nes de l’art, enseignants·tes) cet événement ouvert au public aura pour but de discuter des résultats de la recherche et de se positionner par rapport à ces résultats qui jetteront un éclairage nouveau sur les conditions de travail des artistes au sein de l’économie de projet.
  • Pour clôturer le présent projet de recherche et présenter l’ensemble des résultats, une présentation publique suivie d’une table ronde sera organisée à la rentrée 2024.